Un match prise de tête

pave score
24/02/2021

Dans le cadre de la 21ème journée du championnat, Laval et Cholet, 5ème du championnat, se sont neutralisés : 0-0 à Le Basser. Un résultat frustrant pour les Tangos, qui se sont vu refuser un but marqué de la tête par Meïté, titularisé en défense. Les locaux ratent l’occasion de rattraper leur adversaire du soir et restent englués dans le ventre mou.



La soirée était inédite pour les Lavallois. Le coach Olivier Frapolli, positif au Covid, avait laissé sa place sur le banc à Gilles Bourges. Charge au coach adjoint d’expérimenter le nouveau dispositif, un 3-5-2 travaillé toute la semaine : « ça fait un moment que ce système était dans nos têtes », rappelait Gilles Bourges.

 

Un rôle d’entraîneur prit très au sérieux par l’habituel adjoint qui, pendant l’échauffement, a rassemblé ses joueurs pour les motiver avant ce match crucial. Pour ce qui est du 11 de départ, on a fait avec les forces en présence. Certains cadres de l’équipe sont présents sur le terrain, comme Thomas Robinet, Jason Tré ou encore Madhi Boudjemaa. Côté nouvelle tête dans le 11, Bamo Meïté intègre les trois défenseurs centraux, et a fait un match solide défensivement.

 

Rapidement, les Lavallois imposent leur jeu sans réellement être dangereux pour les Choletais. Même si Alexis Sauvage inquiète ses coéquipiers à la 16ème minute en perdant un ballon chaud.

 

 

Malgré de belles percées d’Ervin Taha, particulièrement en jambe en ce début de match, les attaques sont trop stériles, les attaquants se retrouvant bien souvent seuls dans les derniers mètres. Le stade Lavallois s’en remet aux nombreux coups francs dont il hérite. Et surtout celui de la 43ème minute, très dangereux, sur lequel les locaux arrivent même à marquer grâce à une tête de Meïté. Malheureusement, l’arbitre signale une faute dans la surface, annulant le but qui aurait permis aux Mayennais de lancer la partie et faire le plus dur. Une action qui prête à confusion et à discussion, dure à digérer, juste avant la mi-temps qui aurait eu le mérite de débrider la rencontre et de permettre aux Lavallois de lâcher les chevaux et retrouver la confiance, après désormais cinq matches sans victoire en championnat.

 

 

« le sentiment d’avoir tout donné »

 

Les Lavallois reviennent rapidement dans la partie avec une tentative d’Etonde dès la reprise, une frappe qui ne fait pas mouche. Les tentatives sont plus dangereuses coté tango mais les Choletais ne sont pas sans reste. Ils n’ont pas réussi à concrétiser une frappe (67ème), qui passe à droite de la cage, suite à une deuxième erreur de Sauvage qui était sorti trop loin. Sans conséquence sur le tableau d’affichage. Ni les trois changements Choletais, ni les deux changements lavallois n’ont changé la physionomie d’un match fermé, qui se ponctue finalement logiquement sur un score vierge, même si Laval aurait pu l’emporter aux points.

 

Un résultat qui n’est pas une bonne opération pour les Lavallois qui commencent mal une série de matchs contre les cadors du championnat. Et qui ne saisissent pas l’occasion de doubler leur visiteur du soir au classement. Certes, les boulons sont resserrés après la fausse note aux Herbiers (défaite 3-0 lors de la dernière sortie, en Coupe), mais une nouvelle copie vierge de but inscrit…

 

 

 

Pour Gilles Bourges, le résultat comptable ne peut être satisfaisant, même si « on à le sentiment d’avoir tout donné ». Pour Stéphane Rossi, entraîneur de Cholet, ce résultat est bon à prendre : « Quand je prends un point à l’extérieur, je suis content. Un 0-0 me satisfait complètement ».

 

Rendez-vous est pris pour lundi prochain, face à Quevilly (deuxième du championnat), de nouveau à Francis Le Basser. Cette fois, il faudra monter d’un cran.

 

 

 

Pierre Vannier