Olivier Frapolli : "Une reprise particulière"

Frapolli entrainement
2/07/2020

L'entraînement a repris hier, avec un effectif quasiment au complet pour le staff Tango. Le coach de l'équipe première nous en dit plus sur cette reprise, le programme des jours à venir et le recrutement.




Comment s'est passée la reprise hier ?

 

"Très bien ! Avec un effectif quasiment au complet, des joueurs globalement plutôt en forme même si on a pu constater qu'il y a eu une longue absence qui s'est caractérisée par une perte de la masse musculaire de l'ensemble de l'effectif mais cela devrait progressivement rentrer dans l'ordre."

 

 

 

Comment avez-vous trouvé le joueurs ?

 

"C'était particulier car il y a déjà presque un joueur sur deux qui est nouveau au club et on sait que les premiers instants sont importants, mais avec les mesures liées à la COVD-19, il n'y a pas forcément de convivialité, d'hospitalité, on est tous masqués, on compte les minutes à l'intérieur du bâtiment, cela a rendu la reprise particulière. D'habitude on est tous contents de se retrouver, même si c'était le cas aussi hier, c'était "masqué" sans faire de jeu de mot, par les mesures liées à la COVID-19. On a senti au bout de la deuxième séance que les joueurs commençaient un peu plus à rigoler, mais on fait toujours très attention à cette situation."

 

 

 

Justement, quelles sont les mesures qui ont été prises par rapport au coronavirus ?

 

"Il y a déjà une chose importante c'est le fait d'être masqués, ce qui prive la vision d'un sourire, c'est un peu anxiogène. Il y a également la prise de température à l'arrivée sur le site, les directives qui sont de garder les distances dans chaque endroit, de désinfecter à chaque fois le matériel utilisé et de surtout ne pas s'éterniser dans le vestiaire, y passer le moins de temps possible alors qu'habituellement c'est plutôt le contraire que l'on prône. On espère que rapidement on pourra un peu alléger tout cela."

 

 

 

Quel est le programme des premiers jours ?

 

"Cela sera notre programme sur les deux premières semaines à savoir préparer le corps à supporter une charge de travail dont il a perdu l'habitude depuis quasiment quatre mois. En temps normal, c'est déjà quelque chose que l'on fait mais on passe un peu plus rapidement cette étape parce qu'il y a forcément moins de coupure entre la fin d'un championnat et la reprise de l'autre, généralement quatre à cinq semaines. Compte-tenu de tout ce qu'il s'est passé, on veut vraiment y aller progressivement pour que les joueurs reprennent l'habitude d'effectuer des gestes qui peuvent paraître très simples et sans difficulté pour eux, mais qui aujourd'hui peuvent être sujets à blessures si cette période n'est pas bien gérée. L'objectif principal est d'éviter les blessures. C'est une "préparation à la préparation" qui va démarrer le 20 juillet. Avant le 20 juillet on va préparer l'organisme, le corps, le cerveau, les articulations etc... à encaisser la préparation classique qui démarrera à partir du 20 juillet."

 

 

 

Pouvez-vous nous parler des recrues ?

 

"J'ai identifié, à partir des constats que j'ai dressé à l'issue de la saison dernière, certains profils à recruter. On a fait le maximum pour cadrer à cette recherche là. On peut constater qu'il y a des points communs à toutes les recrues : tous connaissent la division ce qui n'était pas forcément le cas la saison passée, on a aussi équilibré les âges car l'année dernière nous avions des joueurs très jeunes et des joueurs trentenaires, là nous avons voulu homogénéiser l'âge moyen de l'effectif, nous avons pas mal de jeunes pères de famille. Ensuite, pour la plupart ils sortent d'une saison plutôt probante. Et dernier critère, nous souhaitions avoir un maximum de recrues à la reprise de l'entraînement par rapport à ce que j'ai expliqué précédemment mais aussi, pour nous c'est le signe de s'assurer de leur volonté de venir au Stade Lavallois, on ne voulait pas de joueurs qui venaient chez nous "par défaut", faute d'avoir trouvé mieux. Tous les garçons qui étaient présents à la reprise sont des garçons qui souhaitaient vraiment venir chez nous."

 

 

 

Vous avez aussi intégré des jeunes issus de la formation ?

 

"La saison dernière nous étions dans une situation très différente avec seulement neuf joueurs au club le jour de la reprise donc nous avions intégré un maximum de jeunes joueurs, là c'est beaucoup plus ciblé. Sébastien Desmazeau, l'entraîneur de l'équipe N3, a identifié les joueurs les plus méritants pour intégrer l'équipe première. Aujourd'hui Sébastien fait partie du staff donc c'est plus facile à appréhender. Nous les avons intégré après les avoir vu évoluer et pour la plupart ils s'entraînaient déjà ponctuellement avec l'équipe première, ce qui m'a permis de connaître réellement les profils et de les incorporer dès le départ au projet de l'équipe. C'est le cas aussi dans leur statut puisque maintenant ils ont accès au vestiaire de l'équipe première, aux tenues etc.. ce qui n'étaient pas le cas la saison précédente. L'année dernière, l'intégration de jeunes était une volonté mais presque une nécessité, cette saison c'est une volonté et c'est aussi pour rester en phase avec l'ADN du club qui est de former des jeunes joueurs."

 

 

 

Attendez-vous d'autres recrues ?

 

"Oui, j'attends deux autres recrues : une offensive et une autre recrue, pour être fidèle au projet de départ. On gardera une enveloppe pour le mercato hivernal et voir aussi pendant la préparation si on avait des coups durs ou si des choses ne fonctionnaient pas. A priori, on devrait certainement avoir deux recrues dans les jours qui viennent."