Olivier Frapolli : "Aujourd'hui le foot n'est pas la priorité"

Frapolli
16/03/2020

Après les annonces du gouvernement et les différentes mesures mises en place pour la santé de tous, le club a décidé de suspendre toutes ses activités jusqu'à nouvel ordre. Le coach des Tango, Olivier Frapolli, ainsi que le préparateur physique, Sébastien Sergent, les joueurs Tango Antony Robic et Xavier Tomas nous ont livré leurs impressions sur cette situation inédite et particulière.



Après les mesures annoncées par le gouvernement, le coach des Tango, Olivier Frapolli, nous donne son sentiment : "Ce genre d'évènement nous rappelle qu'il y a des choses beaucoup plus importantes que le sport. Aujourd'hui le foot n'est pas la priorité, il faut que tout le monde prenne conscience que le plus important est de se protéger et de protéger les autres. Il faut faire preuve de discipline et appliquer à la lettre les directives que l'on nous donne à savoir que le meilleur moyen de se protéger c'est vraiment de rester chez soi, et de respecter les règles d'hygiène que tout le monde connaît, c'est le message que nous avons fait passer aux joueurs et au staff. Les joueurs ont un programme d'entretien, sur au moins la semaine qui arrive. On leur a demandé d'être responsables. Tout le monde prend conscience que cela va être de plus en plus grave, il faut vraiment faire le maximum pour limiter la propagation du virus."

 

 

Sébastien Sergent, le préparateur physique de l'équipe première, nous éclaire sur le programme donné aux joueurs pendant cette trêve forcée : "J'ai donné un programme individuel aux joueurs, afin qu'ils puissent se maintenir en forme pendant la coupure, comme je peux le faire lors des trêves hivernales. C'est un programme de "maintien en forme", avec de la course et des exercices musculaires mais cela ne remplace pas les entraînements. Pour l'instant ils ont un programme par semaine, nous verrons selon l'évolution des choses. Si on reprend les entraînements, nous devrons faire plus de préparation physique que d'habitude pour retrouver le maximum de forme. Avec le staff et le médecin nous avons surtout insisté sur le fait qu'ils doivent suivre le programme individuellement, sans contact avec des coéquipiers ou d'autres personnes, et surtout s'ils ressentent le moindre symptôme qu'ils ne poursuivent pas les exercices car cela peut-être dangereux de faire des efforts physiques avec de la fièvre."

 

 

Du côté des joueurs, le défenseur Xavier Tomas nous parle de ce contexte particulier : "Nous sommes confinés à la maison. Nous suivons l'évolution de la situation par les médias, les réseaux sociaux et la télévision. Cela va faire du bien de se retrouver en famille, on profite de nos enfants. Je vais m'entretenir physiquement pour garder la forme. Sébastien Sergent nous a donné un programme individuel à suivre pour que nous gardions la forme pendant cette coupure, en effectuant de la course et du renforcement musculaire à domicile."

 

 

Pour le meilleur buteur Tango, Antony Robic, "C'est une situation inédite et compliquée, même si on comprend les décisions, tout s'est enchaîné très vite, on n'a pas trop vu les choses venir. On n'avait pas de quoi être en panique mais au vu des restrictions et des décisions prises ces derniers jours, on se rend compte que c'est quand même assez dramatique.  On va faire attention à nous, à nos enfants, aux personnes qui nous entourent. Etant loin de nos proches, nous prenons très régulièrement des nouvelles. D'habitude dans notre métier nous n'avons pas de jour férié, ni de week-ends parfois, et là nous sommes à l'arrêt presque complet, cela va vite me démanger de retrouver le ballon ! Mais il faut prendre son mal en patience et garder le sourire ! Sébastien Sergent nous a donné un programme à suivre pour maintenir une activité physique, le coach nous tient aussi informés de l'évolution des choses, même si nous ne savons pas ce que va devenir la fin du championnat ...  Si j'ai un message à transmettre c'est que la santé prime avant tout, courage à tous, restez chez vous, prenez soin de vous et de vos proches !"

 

 

Chacun sa manière de s'occuper pendant cette coupure forcée, le coach a un programme bien chargé : "Je vais faire du sport chez moi, je vais en profiter pour beaucoup lire, travailler pour préparer l'éventualité d'une fin de saison. On doit s'occuper au maximum, je vais travailler sur la vidéo, voir des matchs, analyser des joueurs, pour faire en sorte que le temps soit moins long et mettre à profit le fait d'être confiné pour travailler plus en profondeur". En plus des exercices physiques, Antony Robic estime "qu'il n'y a pas grand-chose à faire, si ce n'est rester confinés, occuper les enfants et prendre son mal en patience" et Xavier Tomas, quant à lui, va enfiler un autre costume "je vais devoir mettre ma tenue de prof pour faire cours à mes trois enfants ! "

 

 

Quant à une éventuelle reprise du championnat, tout reste vague pour le moment, comme nous le confirme Olivier Frapolli : "On ne sait même pas s'il y aura une fin de saison. Aujourd'hui je suis incapable de savoir ce qui va se passer, cela va dépendre si l'UEFA maintient l'Euro cette année ou non, c'est en cascade. S'il est reporté, cela va laisser plus de temps pour terminer les championnats, sachant que nous n'avons que jusqu'au 30 juin pour terminer les championnats car après les joueurs ne sont plus sous contrat. On ne connaît pas du tout l'évolution du virus, il n'en est qu'à ses débuts en France, donc on ne sait pas ce qui va se passer."