Une activité "football féminin" proposée dans les écoles lavalloises

TAP feminines
24/05/2019

Mis en place dans les écoles depuis 2016, les TAP ou Temps d’Activités Périscolaires, sont des activités organisées et prises en charge par les communes en prolongement de la journée de classe, pour les élèves du CP au CM2. Ces activités visent à favoriser l'accès de tous les enfants aux pratiques culturelles, artistiques, sportives, etc.

 

Depuis le mois d’avril et jusqu’en juin, la section féminine du Stade Lavallois prend en charge des filles venues de quatre écoles de la Ville de Laval dans le cadre de ces Temps d’Activités Périscolaires. Le lundi de 16h à 17h30, la coach de la section féminines, Anne Soldini, se rend sur le terrain situé près des écoles Françoise Dolto et Saint Marie afin de coacher un groupe de jeunes filles. Le jeudi, de 16h à 17h30, ce sont les filles des écoles Charles Perrault et Saint Thérèse qui viennent effectuer un entraînement aux Gandonnières.

 

Cette volonté d’accueillir des filles lors des TAP s’inscrit dans le projet du club de faire découvrir le football féminin et notamment sa section féminine qui achève sa première saison, à quelques semaines du début de la Coupe du Monde Féminine qui se déroulera en France du 07 juin au 07 juillet prochain.



Pascal Bezier, en charge des TAP (temps d’activités Périscolaires) à la Ville de Laval et éducateur sportif et Anne Soldini, responsable de la section féminine du Stade Lavallois, ont répondu à quelques questions.

 

 

Bonjour Pascal, pouvez-vous nous rappeler le fonctionnement des Temps d’Activités Périscolaires ?

 

Pascal Bézier : « A Laval, les cours s’arrêtent à 15h30, les parents ont donc trois possibilités : soit venir chercher leur enfant à 15h30 donc l’enfant ne participe pas aux TAP, soit les laisser jusqu’à 17h ou jusqu’à 18h, dans ce cas ils participent aux TAP. Les enfants choisissent une activité par cycle, de vacances à vacances, soit 5 périodes. »

 

Comment est né le projet de TAP entre la section féminine du Stade Lavallois et La Ville de Laval ?

 

Anne Soldini : « Nous avons voulu intervenir dans les écoles pour développer le football féminin chez les jeunes filles de 6 à 10 ans. Après avoir échangé avec M. Lanoé, adjoint au maire en charge de la vie associative et des sports, nous avons convenu de l’intervention en fin d’année scolaire, afin d’avoir un lien avec la coupe du monde féminine. Pascal et Adrien, éducateurs sui s’occupent des TAP à la Ville de Laval, étaient très enthousiastes à l’idée de proposer un sport uniquement pour les filles, c’est comme ça qu’est né le projet. »

 

Pascal Bézier : « Depuis plusieurs années, dans le cadre des « TAP » nous faisons appel aux clubs sportifs chaque année pour élargir le dispositif, ce qui permet d’offrir aux enfants un panel d’activités que nous, éducateurs de la ville, nous ne serions pas cabales de faire tout seuls. Depuis le départ, les clubs omnisports sont présents comme le Stade Lavallois Omnisports, l’US Laval, l’ASPTT … mais nous avons aussi des partenariats avec d’autres clubs de sports comme l’aviron, le kayak, le centre équestre du bois de l’Huisserie, l’Etoile Lavalloise Futsal, la gymnastique du Bourny etc…

 

Lorsque le Stade Lavallois, notamment Anne Soldini et Jean Costa, nous ont proposé ce projet, cela nous a tout de suite plu, car la particularité de l’activité proposée, c’est que c’est une activité 100% féminine alors qu’habituellement ce sont des groupes mixtes, c’est la première fois que nous proposons une activité non mixte. C’est pour cela que nous avons trouvé l’idée intéressante car on se rend compte que très souvent les garçons sont la majorité de notre public dans les activités sportives. Nous proposons déjà une activité de football avec l’Etoile Lavalloise Futsal mais les garçons qui pratiquent cette activité font en général déjà du football en dehors et lorsque l’on met des filles, elles ne touchent pas forcément le ballon.

Ce qui est bien aussi, c’est que les filles viennent au centre d’entraînement des Gandonnières, ce qui leur permet d’effectuer l’activités dans de bonnes conditions mais aussi de sortir de l’école pour couper du cadre scolaire et passer à autre chose. »

 

Quel est l’objectif de ces TAP mis en place avec le Stade Lavallois ?

 

Pascal Bézier : « L’objectif est de faire découvrir le football aux jeunes filles, avec sur la dernières séance un match qui opposera les deux groupes d’écoles. Nous souhaitons également, pourquoi pas, essayer de faire naître de nouvelles vocations. Cela pourra donner à certaines élèves l’envie de continuer la pratique du football et pourquoi pas porter le maillot Tango. »

 

 

 

Quel est le profil des jeunes filles qui participent à cette activité ?

 

Pascal Bézier : « Nous avons « ciblé » des filles sportives, certaines ne voulaient pas ou n’auraient pas pensé à s’inscrire à une activité de football. Nous ne savions pas du tout combien de filles nous aurions mais nous sommes plutôt satisfaits, avec deux groupes de 14 filles c’est positif pour une première expérience, les jeunes ont répondu présentes.

Dans le quartier des Fourches, Baba Cissé est connu. Il revient régulièrement au centre de loisirs. En disant que les séances avaient lieu là où Baba s’entraîne, cela a aussi motivé certaines filles. »

 

Anne Soldini : « J’interviens depuis les vacances d’avril dans 4 écoles, les jeunes filles sont soit sportives et pratiquent le football, le hand ou encore l’escrime en club, soit elles ne le sont pas mais aiment beaucoup le football. Elles trouvent ça super de pratiquer le foot qu’entre filles car elles peuvent jouer sans que les garçons les jugent. »

 

 

Quels retours avez-vous sur cette nouvelle activité ?

 

Anne Soldini : « Les filles sont globalement très ravies des séances proposées jusqu’à maintenant et certaines ont participé à nos portes ouvertes du 22 mai dernier, dans le but éventuellement de pratiquer le football en club. »

 



Suivre le Stade Lavallois Mayenne FC sur :
Site Officiel - Billetterie Online - Boutique Online

Facebook  Twitter Instagram